Erase-e(x)

Inspired by the painting Erased De Kooning Drawing (1953) in which Robert Rauschenberg erased a drawing of Willem De Kooning and in doing so made it substantially his own, Joji Inc has imagine ERASE-E(X), a multi parts project in which several choreographers are invited to erase and recreate the preceding one.

It stars with a dance material provided by A.T de Keersmaeker. The Wooster Group of New York erases this prologue. Then is erased by A.T de Keersmaeker who is erased by Isabella Soupart who is erased by the Video performer Kurt D'Hasealeer etc.

Prologue dance material by Anne Teresa De Keersmaeker

Part 1 : The form of Anne Teresa De Keersmaeker dance is erased by The Wooster Group in stages as each choreographic gesture is infused with the psychological content of Godard's "modern women", capricious, royal, mysterious.
Directed by The Wooster Group; Interpretation: Johanne Saunier Music: Georges Delerue (original film soundtrack of Contempt -JL Godard), 25min

Part 2 : A.T de Keersmaeker takes back all the Wooster Group's material, erases any psychological content to create a virtuoso piece danced to the Indian percussion music of Umayalpuram Sivaraman, and Dolly Parton ' s"Jolene".
Choreography A.T De Keersmaeker with the collaboration and Interpretation by Johanne Saunier 16 min

Part 3 : Isabella Soupart deletes the second part and creates a piece between theater and dance. A duo/duel with a touch a cruel thriller. A feeling of emergency. Of a man facing a woman he thinks he recognises. a complex story slowly revealed itself. Physical and rhythmical tainted of a laced cinematographic naturalism with humour and drama. It is the deconstruction of the text and movement that gushes with its entire force into this direction.
Directed by Isabella Soupart; Interpretation: Charles François, Johanne Saunier, Scenography Jim Clayburgh. 20min

Part 4: Kurt D' Haeseleer infiltrates the subconscious of the previous parts and resurrects BB(Brigitte Bardot) after her fatal car crash in Le Mépris.
She duets with a parabolic antenna while it is scanning the surrounding space and transmiting images of a hidden reality. An odd love/hate relation develops between her and the antenna and the question arises: "Who controls who? "
video performance: Kurt D' Haeseleer; choreography: Joji Inc ; Light design: Jim Clayburgh; Performer: Johanne Saunier; video operator: Benjamin Lasserre; Sound operator: Philippe Arnaud ; Assistante vidéo: Shalbatra Jashari. 20min

Part 5: Georges Aperghis, founder of the musical text genre erases the sens of body ownership. Within a rapid stream of words, four intricated voices are catching words, elaborating sparks of women or more likely Une Femme. A composition for one digital voice with three bodies... or for one body with voices.
Musical text: Georges Aperghis; Interpretation: Anna Massoni, Julie Verbinen, Johanne Saunier ;Scénography Jim Clayburgh. 18min

Part 6: In part 6 Johanne Saunier is attempting to reexamine her own body (with others) after it has been shifted, morphed, changed, modified, used as a simple voice, resisting the process of erasing herself. Interpretation: Anna Massoni, Julie Verbinnen, Johanne Saunier ; music: joji Inc/ Alex Fostier;Scénography Jim Clayburgh. 18min

To be continued…


Inspiré du tableau Erased De Kooning drawing(1953) où l'artiste Robert Rauschenberg effaçait un tableau de Willem De Kooning et en cela se l'appropriait, Joji Inc a imaginé ERASE-E(X), une pièce relais où chaque chorégraphe efface et re-crée la pièce du précédent

Tout commence par une esquisse dansée donnée par Anne Teresa de Keersmaeker. Le Wooster Group de New York l'efface, puis est effacé par A.T qui est effacée par Isabella Soupart qui est effacée par Kurt D'haeseleer etc.

Prologue esquisse dansée d'Anne Teresa de Keermaeker

Part 1: La forme de danse d'Anne Teresa de Keersmaeker est lentement effacée par The Wooster Group, en infusant chaque mouvement d'un contenu psychologique de la "Femme Moderne" selon Godard: capricieuse, royale, mystérieuse.
Direction The Wooster Group; Interprétation Johanne Saunier, scénographie Jim Clayburgh;Musique: Georges Delerue (bande original du filmLe Mépris -JL Godard), 25 min

Part 2: Anne Teresa de Keersmaeker reprend tout le matériel du Wooster Group et retravaille, avec Johanne Saunier, une danse, pure, abstraite, virtuose, sans intention narrative, tantôt dans la vitesse tantôt dans le ralentissement. Sur les percussions indiennes riches et complexes de Umayalpuram Sivaraman.
Chorégraphie A.T De Keermaeker, crée et interprété avec Johanne Saunier musique: percussions de Umayalpuram Sivaraman, Dolly Parton, 16min

Part 3 : Isabella Soupart efface la partie 2 et crée une pièce entre théâtre et danse. Un duo-duel aux accents de thriller terriblement humain. Un sentiment d'urgence. Celui d'un homme face à une femme qu'il pense reconnaître. Une histoire complexe est lentement révélée. Une pièce physique et rythmique ; teintée de naturalisme cinématographique et imprégnée d'humour et de sens dramatique.
C'est de la déconstruction du texte et du mouvement que jailli toute la force du sens.
Direction Isabella Soupart; Interprétation: Charles François, Johanne Saunier; Scénographie Jim Clayburgh; musiques: Kip Harrahan, John Zorn, Angelo Badalamenti . 18 min

Part 4: L'artiste vidéaste Kurt D'Haeseleer s'infiltre dans le subconscient de la pièce et ressuscite BB après son accident fatal survenu dans le Mépris. Elle entame un duo avec une antenne parabolique qui scanne l'espace et transmet les images d'une réalité cachée derrière les mouvements. Une vieille relation amour/haine se développe entre la danseuse et l'antenne d'où surgit la question ; "Qui contrôle qui ?"
vidéo performance: Kurt D' Haeseleer; choreographie: Joji Inc ; Lumières: Jim Clayburgh; Interprète: Johanne Saunier; Régie vidéo : Benjamin Lasserre; Régie son: Philippe Arnaud ; Assistante vidéo: Shalbatra Jashari . 20min

Part 5: Georges Aperghis, fondateur du théâtre musical livre un texte. Quatre voix enchevêtrées dans un tourbillon sonore happent des mots, confectionnent des femmes par éclats, colorient une sorte de fresque installée au milieu de la scène. Une composition pour une voix digitale à corps multiple ou un corps à plusieurs voix.
Texte musical: Georges Aperghis ; Interprétation: Anna Massoni, Julie Verbinnen, Johanne Saunier ;Et toujours une scénographie de Jim Clayburgh

Part 6: A l‘encontre des pièces précédentes, les corps bougent ensemble lentement, le temps semble suspendu dans cette partie signée par Johanne Saunier qui lutte contre le processus de son effacement.
Interprétation: Anna Massoni, Julie Verbinnen, Johanne Saunier; Scénographie: Jim Clayburgh; musique: Joji inc et Alex Fostier, 13 min

A suivre…


Concept : JOJI INC

Production : JOJI INCV. ERASE-E(X) parts 1,2,3 was created in the "Sujet à Vif coproduction SACD/Festival d’Avignon 2004 and 2005.
Met de steun van de Vlaamse minister van Cultuur Jeugd, sport en Brussel, Réalisé avec l'aide du Ministère de la Communauté française, service de la danse, met de steun de Vlaamse Gemeenschapscommissie van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest.
Remerciements a l'agence Wallonie-Bruxelles Theatre/Danse.
Coproduction : Théâtre de la Ville-Paris (part 4), Charleroi/Danses (part 4,5,6). With the help of the Conseil général du Val d'Oise, de l'ADIAM Val d'Oise, de la DRAC Ile de France, dans le cadre du soutien à la création du réseau Escales danse en Val d'Oise (part 4).

Total Length of the 6 parts: 2h-
Parts can be performed separately

Created in 2004 and 2005 within le "Sujet à Vif", co production SACD/ Festival d'Avignon

press

















all material ©2004-20013 joji inc